Éditions Les Trois Colonnes, maison d'édition
     

Avis de Jérôme PASBECQ sur les éditions les 3 Colonnes

Félineries du plumage

Jérôme PASBECQ
Félineries du plumage
Proses sombres et saines

Comme l'a dit Victor Hugo, « Jusqu'à Gutenberg, l'architecture est l'écriture principale, l'écriture universelle. »
Depuis l'émergence d'un grand nombre d'auteurs de cet océan littéraire, les maisons d'édition accompagnent chacun de leurs auteurs afin que « l'écriture universelle » dont parle Hugo soit victorieuse dans la culture, dans la bulle publique.

La publication d'un livre ne saurait se résumer à rendre publiques quelques lettres ou à rendre visible une couverture. La publication d'un livre, c'est le processus consistant à lui donner vie. Publier des écrits, c'est leur permettre de naître, d'exister, et de persister.

Combien d'écrits ? Combien d'écrits sont nés et ont persisté grâce à une maison d'édition qui rendait alors chacune des métaphores qui les habillaient absolument intemporelles et d'une saveur inéluctable à travers même le temps ?

Depuis ma plus tendre enfance, induite par mes imaginations les plus grandes et mes espoirs dont je suis un fervent défenseur, un de mes plus grands rêves, si ce n'est le plus grand, était de devenir un auteur. Finalement, mon rêve n'était même pas d'être un auteur, il consistait simplement à voir mon nom sur la couverture d'un livre, à l'endroit où l'on inscrit celui de son auteur.

La maison d'édition Les 3 Colonnes m'a permis, comme à d'autres auteurs pouvant témoigner à leur tour, de faire de ce grand rêve une réalité, et d'ainsi voir fleurir les idées qui germaient au plus profond de mon âme, d'ainsi voir le ciel traversé par de grands nuages dont mon âme d'artiste peut enfin décider plus librement de la forme, d'ainsi goûter au parfum si délicat qu'est celui de la satisfaction d'apercevoir ses écrits jetés aux yeux de tous.

Cette maison d'édition dont les services, par la liberté de l'auteur et par le professionnalisme dont elle fait preuve, permettent à tout type d'écrits d'être rendus publiques, et aux métaphores qui y sont incorporées de gonfler. Je vois celles et ceux qui y travaillent comme une cohorte de cuisiniers ajoutant la levure à la pate de l'auteur, ainsi que la cerise, au sommet du gâteau.

Je ne peux que très honnêtement recommander les services, pour en avoir fait à deux reprises l'expérience, de la maison d'édition qui m'accompagne dans le processus de réalisation de mes livres, et les remercier pour la main qui m'est tendue à chaque interrogation ou remarque.