Éditions Les Trois Colonnes, maison d'édition
        Blog
NOUVEAUTÉS

Découvrez nos nouveautés et plongez dans l'univers de nos auteurs
Thi-Phuong Nga & Christian TRAN & LE ROUX - John Color

Thi-Phuong Nga & Christian TRAN & LE ROUX - John Color

Octobre 1958.Tu es tellement sale que tu es noir, tu ne peux pas jouer avec nous! , lance à Jean Samba un garçon de sa classe qui joue au ballon avec un petit groupe, dans une école primaire de la banlieue nord de Paris. Tous les garçons s’esclaffent. Fou de rage, Jean saisit leur ballon. Il est ensuite mis à terre et frappé à coups de pied. Sa souffrance originelle : sa mère, une femme blanche issue d’un milieu bourgeois qui l’abandonna peu après sa naissance à cause de sa couleur de peau. Son père, d’origine sénégalaise, brocanteur au marché aux puces, l’élève seul. Ils tirent leur force de l’amour qu’ils se portent. Quelques années plus tard, parce que son père désire plus que tout le voir surmonter l’adversité, devenir une personne respectée au sein de la société et fonder une famille unie, Jean n’aura pas d’autre choix que de s’ouvrir au monde et, parfois, l’affronter avec une détermination sans faille. Cette quête l’amènera à travailler dur, nouer des amitiés fortes, rencontrer la foi religieuse, et à voyager jusqu’à Hué, au Vietnam.
Thi-Phuong Nga Tran est née au Vietnam, elle a vécu à l’âge de 19 ans le voyage périlleux des boat people. Puis, elle s’est retrouvée à Paris, démunie et ne connaissant que quelques mots en français. Dans le roman, elle a mis toute la sensibilité d’une personne qui a connu la précarité, l’isolement, mais aussi la rencontre avec des personnes bienveillantes et la foi chrétienne. Christian Le Roux, écrivain public, s’est attaché à interpréter
fidèlement ce qu’elle voulait exprimer. Pour tous les deux, c’est leur premier roman.

Touria ZIZI - Les yeux brûlés de ma mère

Touria ZIZI - Les yeux brûlés de ma mère

Dans le Maroc des années 50, entre tradition et modernité, le regard d'une petite fille de 8 ans capte le poids des coutumes, les contraintes religieuses, l'évolution des moeurs avec le maintien du protectorat français depuis 1912, l'amertume des anciens esclaves arrachés à leurs foyers d'origine mais toujours fidèles à leurs familles d'adoption.
Née dans une famille heureuse, rassurée et protégée par la présence de ses grands-parents et surtout par l'affection des Dadas-nounous, bien que ces dernières la perturbaient par leurs histoires de croyances et l'ésotérisme engendré, elle voit sa vie basculer, suite à l'échec du mariage de ses parents.
Elle assiste et réalise le désarroi de sa Maman, à la suite de la brulure de ses yeux, dans un moment d'égarement ou elle a appris que son mari avait pris une autre femme.
Un geste inconscient, dans sa cuisine, l'a handicapée durant toute sa vie, dans une souffrance silencieuse.
Mais Malika est courageuse, arrive grâce à sa ténacité et surmonte le drame de sa vie.

Jane MORELLE - Marie par Christine

Jane MORELLE - Marie par Christine

Marie-Christine est une jeune fille hypersensible, épidermique et solitaire. Malgré une vie trépidante dans une grande famille et des études achevées, elle sombre dans l'alcool.
La solitude la gagne. Elle commence à boire, raisonnablement au début, mais au fil des années, c'est la descente aux enfers, un peu comme Faust qui a vendu son âme au diable.
Pour s'en échapper, elle se lance dans l'écriture d'un cahier, d'un blog puis de livres par amour de la langue française. Elle y retrace tous les événements qui ont fait d'elle ce qu'elle est devenue. Mais ce récit constitue surtout une recherche sur le bonheur, alors qu'il était là tout près d'elle.
Malgré le désespoir que l'on retrouve dans certaines pages, c'est l'espoir qui la fera gagner face à cette addiction. Elle comprendra qu'on n'a qu'une vie et qu'elle doit s'en sortir.
Jane MORELLE est née dans le sud de la France dans une nichée de six enfants. La vie ne lui a pas apporté que des cadeaux. Au fil des années, elle se retrouve plongée dans une addiction qui lui permet d'oublier tous ses soucis. Elle souhaite à travers cet ouvrage, témoigner de sa descente aux enfers et de sa victoire face à la maladie.

Marie HANOTEAU-LAFOREST - Le château des Milans
TÉMOIGNAGES

Le château des milans
Marie HANOTEAU-LAFOREST

Marie HANOTEAU-LAFOREST
Le château des milans
Un époux récalcitrant
Le Chevalier au Griffon

J’ai confié aux Editions les 3 Colonnes la publication de mes deux romans Le château des milans et Un époux récalcitrant en 2020. Je tiens à signaler que je suis très satisfaite de leur travail, que ce soit pour l’impression du texte, la réalisation de la couverture tout à fait conforme à mes attentes, le respect de l’échéancier prévu dans le contrat ou le délai de réception des exemplaires qui m’étaient réservés.
Je souligne également le caractère toujours très aimable de nos échanges par mail et par téléphone.

Mamy CELESTIN - Avant que je n'oublie
TÉMOIGNAGES

Avant que je n'oublie
Mamy CELESTIN

CELESTIN Marie-noël
Avant que je n'oublie Mon identité, un tricot

Avant que je n’oublie et Mon identité, un tricot, sont mes deux premiers livres.
Je n’aurais pu finaliser ce projet sans le soutien des équipes du service communication et du service fabrication des Éditions Trois colonnes. Plus que de la satisfaction, c’est un vrai bonheur pour un nouvel auteur comme moi, de trouver chez elles : compréhension, encouragement, patience et disponibilité, en plus du professionnalisme de leurs équipes. Cela ne peut qu’inciter à garder confiance et continuer à écrire.
Mamy Célestin

Jérôme PASBECQ - Proses sombres et saines
TÉMOIGNAGES

Proses sombres et saines
Jérôme PASBECQ

Jérôme PASBECQ
Félineries du plumage
Proses sombres et saines

Comme l’a dit Victor Hugo, « Jusqu'à Gutenberg, l'architecture est l'écriture principale, l'écriture universelle. »
Depuis l’émergence d’un grand nombre d’auteurs de cet océan littéraire, les maisons d’édition accompagnent chacun de leurs auteurs afin que « l’écriture universelle » dont parle Hugo soit victorieuse dans la culture, dans la bulle publique.

La publication d’un livre ne saurait se résumer à rendre publiques quelques lettres ou à rendre visible une couverture. La publication d’un livre, c’est le processus consistant à lui donner vie. Publier des écrits, c’est leur permettre de naître, d’exister, et de persister.

Combien d’écrits ? Combien d’écrits sont nés et ont persisté grâce à une maison d’édition qui rendait alors chacune des métaphores qui les habillaient absolument intemporelles et d’une saveur inéluctable à travers même le temps ?

Depuis ma plus tendre enfance, induite par mes imaginations les plus grandes et mes espoirs dont je suis un fervent défenseur, un de mes plus grands rêves, si ce n’est le plus grand, était de devenir un auteur. Finalement, mon rêve n’était même pas d’être un auteur, il consistait simplement à voir mon nom sur la couverture d’un livre, à l’endroit où l’on inscrit celui de son auteur.

La maison d’édition Les 3 Colonnes m’a permis, comme à d’autres auteurs pouvant témoigner à leur tour, de faire de ce grand rêve une réalité, et d’ainsi voir fleurir les idées qui germaient au plus profond de mon âme, d’ainsi voir le ciel traversé par de grands nuages dont mon âme d’artiste peut enfin décider plus librement de la forme, d’ainsi goûter au parfum si délicat qu’est celui de la satisfaction d’apercevoir ses écrits jetés aux yeux de tous.

Cette maison d’édition dont les services, par la liberté de l’auteur et par le professionnalisme dont elle fait preuve, permettent à tout type d’écrits d’être rendus publiques, et aux métaphores qui y sont incorporées de gonfler. Je vois celles et ceux qui y travaillent comme une cohorte de cuisiniers ajoutant la levure à la pate de l’auteur, ainsi que la cerise, au sommet du gâteau.

Je ne peux que très honnêtement recommander les services, pour en avoir fait à deux reprises l’expérience, de la maison d’édition qui m’accompagne dans le processus de réalisation de mes livres, et les remercier pour la main qui m’est tendue à chaque interrogation ou remarque.

Miguy CHAMAND - L'Homme qui pleure
TÉMOIGNAGES

L'Homme qui pleure
Miguy CHAMAND

Miguy Chamand
L'Homme qui pleure

Merci et Bravo aux Trois Colonnes

Jeune auteure ...Premiers pas...Première expérience face à cette grosse entreprise de l’Edition....
Un monde inconnu pour la lectrice que j’étais avant de franchir le pas de me faire éditer ....
Choix d’une maison d’édition ...pas facile...conseils des uns...recommandations d’autres...et au final feeling, intuition...Les Trois Colonnes.
Symboliquement, les 3 piliers que j’imaginais porteurs des mêmes valeurs que les miennes.
Rencontre très humaine, agréable, carrée dans l’axe comme disent les jeunes, avec l’Editrice. Je me suis sentie accueillie, écoutée et comprise. Je n’en attendais pas mieux. Nous parlions le même langage et cela m'a paru évident de lui confier mon bébé - premier né.
Une équipe soudée, professionnelle, réactive et reconnaissante de la position inconfortable du jeune écrivain...

3 mois de co-création, de l’envoi de mon manuscrit à la réception de l’objet-livre, un sans-fautes... plaisir, satisfaction et confiance...Cadeau...Merci à chacun(e) et à tou(te)s...

 Sacha - Brèves de coiffeur
TÉMOIGNAGES

Brèves de coiffeur
Sacha

Sacha
Brèves de coiffeur
Brèves de coiffeur – Le retour

Ecrire un livre, son livre, c’est une expérience extraordinaire ; le publier s’en est une autre, surtout lorsqu’on n’est pas un écrivain reconnu, parce qu’alors cela va se faire « à compte d’auteur ».
Tout se joue bien sûr dans les relations construites avec l’éditeur que l’on aura choisi et qui va se charger (après défraiement bien sûr) de l’aspect technique (rédaction du contrat, mise en page, choix de la couverture, impression de l’ouvrage, promotion, distribution).
Je suis personnellement témoin de l’expertise, du professionnalisme et de la qualité d’écoute de l’éditeur « Les Trois Colonnes ».
Aussi une recommandation : allez les consulter si vous avez un projet, vous ne serez pas déçu.e.
Chantal Suchet représentante de Sacha

Je suis très satisfait des Trois Colonnes :
Ils ont toujours été présents pour moi dans la création et l’acheminement de mes deux livres, le premier paru en aout 2019, le deuxième en novembre 2020.
Ils m’ont accompagné, guidé et donné de précieux conseils.
Disponibilité, amabilité et professionnalisme caractérisent cette maison d’édition.
Merci à eux.
Sacha

Coté Média

"Une maison d'édition proche de ses auteurs et au plus près des lecteurs"

Notre espace presse

Notre maison d'édition s'est donné pour objectif de maximiser la visibilité de votre ouvrage, grâce à la promotion et à nos relations média, notre maison d'édition s'engage à une promotion ciblée auprès de notre vaste liste de journalistes de tout horizon.
Venez découvrir notre espace dédié à nos retours de presses, chroniques, articles, podcast.