Éditions Les Trois Colonnes, maison d'édition
          Blog
NOUVEAUTÉS

Découvrez nos nouveautés et plongez dans l'univers de nos auteurs
Jean-Robert BRISÉ - Jeanne d'Arc en Touriste

Jean-Robert BRISÉ - Jeanne d'Arc en Touriste

La grande médiéviste, Régine Pernoud, créatrice du Centre Johannique d'Orléans, a écrit : Mais surtout que les lecteurs veuillent bien se faire une opinion par eux-mêmes, au lieu d'accepter celle que toute une meute de pseudo-historiens n'est que trop empressée de leur fournir (Jeanne devant les Cauchons - Éditions du Seuil - 1970).
Dans cette optique, et tentant de faire le tri entre légende et réalité, l'auteur, passionné par l'épopée de la Pucelle, met en parallèle les textes des historiens pour vous livrer sa version personnelle sur la destinée de cette figure emblématique de la France.
Au fil de ses lectures, de l'étude de nombreux documents et de multiples voyages sur place, il vous confie, à la fois, sa description personnelle des faits mais, en plus, vous décrit tous les lieux actuels encore teintés de cette extraordinaire histoire. Suivons-le dès lors dans ce qu'il estime être l'histoire de la Pucelle et sillonnons les routes de France qui témoignent du passage de celle-ci.
S'il se prétend modestement touriste de l'histoire, peut-être serez-vous, un jour, touriste sur les pas de Jeanne...
Ingénieur du son retraité, Jean-Robert Brisé n'est ni historien, ni spécialiste en tourisme et, de surcroit, il est Belge. Rien ne le préparait donc à rédiger un ouvrage sur Jeanne d'Arc, héroine française par excellence, sinon sa passion pour le personnage.

Jean-Pierre BOURGEOIS - Le collège Salvador Toutankhamon

Jean-Pierre BOURGEOIS - Le collège Salvador Toutankhamon

Le collège Salvador Toutankhamon est en plein déclin : conflits internes, effectifs en baisse, principal alcoolique... Mais surtout, scandale absolu : Eugène, un professeur de mathématiques rabaisse ses élèves et leur parle de l'Enfer au lieu de leur enseigner sa discipline.
C'en est trop pour l'Institution, qui impose à Eugène une procédure de contrôle. Excédés, certains parents se livrent à des violences débridées. Mais la rencontre de quelques personnes fuyant la violence annonce déjà le renouveau. Dans cet univers instable de collégiens, de parents, de personnels éducatifs et de marginaux, les destins de chacun se fertilisent ou se dégradent au gré de leur entrechoc. Un rien, comme le clinamen d'Épicure, les fait dévier de leur trajectoire, provoquant des effets conséquents ou non, heureux ou malheureux.
Ce petit rien qui change la vie peut être déclenché par d'infimes événements, dans des circonstances baroques, inattendues et insignifiantes : un regard de chien, une vue imprenable sur l'Enfer, les mains d'une secrétaire, un livre trouvé dans une poubelle, trois mots d'encouragement...
Nous tomberons, bien sur, que ce soit droit ou de travers. Pourtant, contre toute attente, le petit groupe d'initiés relève ce défi de l'inexorable, inventant des ébauches de solution sans autre outil que la simple réflexion. Il ne s'agit pas de restaurer le passé, mais d'envisager qu'il soit un jour possible que l'impossible devienne possible. C'est l'espérance.
Jean Pierre Bourgeois retrace son amour pour l'écriture en trois colonnes qui sont autant de coups de foudre. La première fut la découverte de Chateaubriand. Cette passion le rendit lauréat dès les années 60 du Concours National de la Résistance. Maits voici que dans le brouillard de la dernière année de lycée une nouvelle colonne apparait : la rencontre avec un professeur de philosophie. Il en fit même son métier. Mais très vite un stage en École Normale fut l'occasion d'un troisième coup de foudre : la façon unique pour chaque normalien de se représenter et de vivre sa formation le fascinait. Il y consacra une thèse. Mais la vie est un circuit : plus on s'éloigne d'une colonne, plus on s'en rapproche. Il retrouve aujourd'hui la littérature.

Jacques PORTELLI - OPUS INCERTUM – OPUS I – Livre 2

Jacques PORTELLI - OPUS INCERTUM – OPUS I – Livre 2

Au départ, ce travail divisé en huit ouvrages, devait être un court témoignage désabusé, à la fois gouailleur et critique, exutoire, de mon expérience du travail. Rapidement, il aura pris son propre chemin et creusé son ornière. Avec le regard presque étranger que je porte à présent dessus, je crois que ce livre aura voulu saisir le Sociologique par le Psychologique Psychologisme qui aura naturellement conduit à une interrogation sur l'esprit, puisque pour nous tout est pensée... une pensée ou nous enfermons les êtres et les choses. Mais, chemin faisant, ce livre découvrait un réel qui ne pourrait être pensé si lui-même n'en était, puisqu'il ne dépend pas de nous, qui « travaillons » la réalité, que nous soyons « travailleurs », ni que cette réalité soit « travaillable ». Ainsi ce « chemin » conduisait logiquement à la reconnaissance d'un « Penseur » par qui il nous revenait de rendre à la réalité son sens, cela en mettant un terme à nos contresens restés consubstantiellement hystériques et pervers dans leur version moderne et petite-bourgeoise. En quelque sorte, et pour résumer ce résumé, ce livre est une tentative de chasser le diable, et, l'esprit ayant une sainte horreur du vide, de mettre dans le monde un peu de son contraire.
L'auteur ?... « Une chose qui pense ». Sur cette chose il n'y a rien d'autre à dire. Sur ce qu'elle pense, il n'y a qu'à lire.

Cédric CLERC - La fuite d’Emy
TÉMOIGNAGES

Il était une gaffe
Cédric CLERC

La première fois que je me suis renseigné sur la maison d’édition Les 3 Colonnes, j’avoue avoir été un peu sceptique quant à certains commentaires qui disaient de faire attention à elle. Malgré tout, au jour d’aujourd’hui j’en suis à mon troisième roman avec elle, très à l’écoute de ses clients et surtout de bons conseils quand on risque de faire fausse route. Personnellement je suis pleinement satisfait de travailler avec eux et j’espère que ça va continuer ainsi. Faites attention aux mauvaises langues et fiez-vous aux auteurs de la maison d’édition qui seront plus aptes à répondre à toutes vos questions si vous en avez.

Jean-Marc QUILLET - Flottement
TÉMOIGNAGES

Flottement
Jean-Marc QUILLET

Proposer à autrui un texte n'est pas anodin. C'est un geste qui comporte une certaine mise en danger psychique. Le texte, très souvent, est plein d'une charge émotionnelle forte.

La comparaison avec la naissance d'un enfant est exagérée mais il y a quelque chose de même nature. Pour un enfant, être accueilli au sein d'une maison est essentiel. Que cette maison le protège est premier. Qu'elle permette ensuite son développement est l'espoir légitime de toute vie. Qu'il faille néanmoins accepter que tous ne finissent pas couronnés de lauriers, c'est difficile, et cruel, mais c'est avisé.

Me présenter à l'entrée de la maison des 3 Colonnes fut simple. Le site est clair. Et beau. Déposer mes textes, facile. L'information concernant les délais de réponse transparente. Ensuite, la qualité nette des contrats confirma le professionnalisme repéré d'emblée. Le va-et-vient des courriers s'est toujours situé dans les périodes annoncées. La gestion des frais de participation est soucieuse de bon fonctionnement. Elle est exacte dans son déroulé.
Durant la fabrication, les échanges par mail sont impeccables, tant pour le textuel que le visuel. Les échanges téléphoniques pour obtenir des éclaircissements sur tel ou tel point ont toujours été fertiles, et, ce n'est pas négligeable, empreint de la plus grande élégance.
Lors de la réception, en colis protégé, des ouvrages, il apparaît que toutes ces qualités se retrouvent dans la réalisation finale. Les livres sont beaux, d'un format pertinent avec une impression irréprochable.
Ensuite, la promotion est bien faite, autant que cela se peut au sein du monde de l'édition en langue française. Qu'il faille néanmoins accepter que tous ne finissent pas couronnés de lauriers... Mais les livres sont là. Que dire d'autre ?

Juste déclarer avoir le désir de conserver sa place dans la maison.

Claude EICH - Rouge Collapse
TÉMOIGNAGES

Rouge collapse
Claude EICH

Si vous voulez voir un jour votre texte publié, évitez les maisons d'édition traditionnelles. Sauf si vous avez un ami bien placé, ou si vous possédez une chance incroyable, vous avez davantage de possibilité de gagner à la loterie nationale...

Le travail de la maison d'édition " Les trois Colonnes " est de qualité : vous pouvez bénéficier d'une sortie papier ou numérique d'excellence, avec votre avis pris en compte.
Comprenez-moi bien : si vous souhaitez que votre livre se retrouve pour toujours au sein de la Bibliothèque nationale de France, et que l'on puisse le voir sur des sites de vente dans des formats professionnels, n'hésitez-pas : " Les trois Colonnes ". S'y trouvent des écrits de grands niveaux.

Si vous croyez plutôt au Père Noël, optez pour une autre solution.

Fadi HAIK - Le « Je » des lettres
TÉMOIGNAGES

Le "je" des lettres
Fadi HAIK

J’ai trouvé en les Trois Colonnes une maison qui marie excellemment les voyelles aux consonnes. Chaque fois qu’elle opte pour accompagner ses auteurs qui se cramponnent, elle entonne et jalonne leur parcours par des talentueuses personnes, car son savoir-faire en la matière étonne et séduit celles et ceux qui raisonnent et tonnent en de meilleurs phones. Depuis l’impression jusqu’à la publication, le professionnalisme résonne et à l’aide des points et virgules, elle tronçonne. Et dès que ça sonne, ses éditions cartonnent dans toutes les librairies francophones, et en numérique, elle sillonne depuis la Sorbone jusqu’à l’Amazone. Et c’est cette donne qui l’a poussée à se structurer en trois colonnes.

Didier RIGNAUT - La Jouissance
TÉMOIGNAGES

La Jouissance
Didier RIGNAUT

A la retraite je me suis mis à écrire.
J'ai été heureux de pouvoir rencontrer des personnes qui étaient à mon écoute. Je ne savais pas vraiment la valeur de ces écritures. Aujourd'hui j'en suis à mon quatrième roman.

J'ai rencontré derrière l'édition les Trois Colonnes des gens prêts à vous écouter.
Le comité de lecture donne une conclusion toujours intéressante du document que vous avez envoyé. Quant à l'équipe responsable de la fabrication et de la mise en page, ils sont à votre écoute et tiennent compte de vos recommandations.
J'ai trouvé en Karen Haguenauer une personne responsable qui connaît bien le monde de l'édition et qui donne toujours d'excellents conseils. Je suis actuellement en partance pour mon cinquième roman et je leur fais entièrement confiance.
Ils m'ont donné l'envie de continuer l'aventure de l'écriture.

Coté Média

"Une maison d'édition proche de ses auteurs et au plus près des lecteurs"

Notre espace presse

Notre maison d'édition s'est donné pour objectif de maximiser la visibilité de votre ouvrage, grâce à la promotion et à nos relations média, notre maison d'édition s'engage à une promotion ciblée auprès de notre vaste liste de journalistes de tout horizon.
Venez découvrir notre espace dédié à nos retours de presses, chroniques, articles, podcast.